Aller directement au contenu
@rogers
Sécurité - 2018 M08 8

Nuage privé ou nuage privé virtuel : Un guide d’introduction pour les entreprises

Vous cherchez à comprendre en quoi les nuages privés et privés virtuels diffèrent? Cette publication l’explique en langage clair.

Selon McKinsey, une transformation fondamentale des TI est en cours dans les entreprises de toutes tailles. Alors qu’autrefois les TI d’entreprise étaient axées sur la création de solutions pour répondre aux besoins opérationnels, les entreprises sont plutôt en voie de devenir rapidement des consommateurs de TI, avec plus de 20 % des charges de travail transférées à des services infonuagiques privés d’ici la fin de 2018.

« Les entreprises passent de concepteurs de TI à consommateurs de TI, alors que plus de 20 % de leurs charges de travail seront transférées à des services infonuagiques privés d’ici la fin de 2018. »

McKinsey

Qu’est-ce que le nuage privé? Ou encore qu’est-ce que l’informatique en nuage? En termes simples, l’informatique en nuage permet aux entreprises d’accéder aux fonctionnalités logicielles et matérielles en tant que service sur Internet plutôt que d’héberger des logiciels sur des serveurs physiques généralement installés dans leurs locaux. Considérez cela comme « l’informatique en tant que service », où le client cesse de se procurer des composants matériels et architecturaux physiques, ainsi que des fonctions de déploiement et de gestion – économisant du coup sur les dépenses en capital associées à ces éléments – pour adopter un modèle où l’informatique devient simplement un coût opérationnel, habituellement des frais d’abonnement prévisibles. Et avec tant de tâches de maintenance et de gestion, y compris la gestion de réseau, prise en charge dans le cadre du service, l’informatique en nuage est corrélée avec l’amélioration de l’efficacité opérationnelle et de la fiabilité du réseau, contribuant ainsi à accentuer encore davantage la tendance vers l’informatique en nuage.

Qu’est-ce donc que le nuage privé et le nuage privé virtuel?

Bien que les notions de « nuage privé » et de « nuage privé virtuel » soient parfois utilisées de manière interchangeable, il existe des différences clés entre les deux. Le nuage privé est une infrastructure infonuagique dédiée à 100 % à une seule organisation, ce qui signifie que l’environnement est configuré et géré entièrement en fonction des spécifications de cette dernière. Il se démarque donc de façon importante des services en nuage public, qui sont des ressources infonuagiques payables à l’utilisation mises à la disposition des organisations par un tiers sur des sites Internet publics.

Le nuage privé virtuel offre pour sa part un compromis entre les deux, soit des environnements isolés au sein d’un nuage public que les entreprises peuvent réserver. Même si cette solution d’hébergement regroupe les services en nuage de plusieurs organisations au sein d’une même infrastructure, elle offre le même niveau de personnalisation et de sécurité qu’un nuage privé traditionnel.

De plus, la facturation des services en nuage privé virtuel se fonde sur la réservation des ressources informatiques et non sur leur utilisation. Ce modèle permet aux clients de moyennes et de grandes entreprises ayant un budget des TI traditionnel de prévoir leurs coûts et de planifier en conséquence. Le nuage privé virtuel a également tendance à être moins coûteux au départ et, comme un nuage public, il est plus facile à adapter sur demande, ce qui fait qu’il convient mieux aux entreprises dont la charge de travail est difficile à prévoir.

De nombreuses entreprises ont également besoin de savoir en tout temps où sont les données stockées ou transmises pendant le chiffrement. Le nuage privé virtuel permet aux clients de formaliser et de gérer leurs flux de travail en nuage conformément aux exigences en vigueur et en évolution en matière de confidentialité, de souveraineté et de conformité des données.

Toutefois, le nuage privé virtuel n’en demeure pas moins utile. Si votre entreprise a une demande stable et prévisible, une solution en nuage privé, qui permet un contrôle accru du déploiement et de la configuration, sera probablement plus rentable à long terme. De plus, les entreprises sont tenues d’avoir recours à un nuage privé en vertu de certaines réglementations ne reconnaissant pas encore le caractère sécuritaire du nuage privé virtuel en raison du nuage public qui sous-tend sa structure.

Et qu’en est-il du nuage public? Si vous n’avez pas besoin de respecter d’exigences en matière de souveraineté des données et de conformité des données identifiables, le nuage public ne serait-il pas l’option la plus rentable? Pas nécessairement. Une analyse des coûts a révélé que 41 % des utilisateurs ont constaté des économies de coûts dans les environnements en nuage privés par rapport aux nuages publics en raison d’une planification de la capacité et d’une automatisation. Des économies supplémentaires sont également susceptibles d’être réalisées grâce à une réduction des scénarios les plus défavorables, comme les temps d’indisponibilité et les atteintes à la sécurité des données.

Que ce soit le nuage privé ou le nuage privé virtuel qui convient à votre entreprise dépendra probablement de vos besoins en matière de sécurité et de souplesse. Mais comprendre en quoi ces deux types de services diffèrent est la première étape pour trouver la meilleure solution pour votre organisation.